Plus que jamais, faire grandir la riposte à la droite, construire une alternative à gauche.


L’édition 2008 de la Fête de l’Humanité, sa réussite exceptionnelle, a bien été, en cette
rentrée, le 1er grand rassemblement de riposte à l’offensive libérale de la droite. La Fête a
été chambre d’écho et amplificateur des préoccupations, des colères et des luttes sociales
du monde du travail.
C’est vrai de la question du pouvoir d’achat qui a tenu une grande place dans les débats
avec la signature de la pétition. Cette question demeure la principale préoccupation des
Français dont 56% d’entre eux déclarent être prêts à descendre dans la rue pour leur
salaire selon un récent sondage de l’Humanité Dimanche. Dans ce contexte, il y a urgence
à élever la riposte : c’est le sens de la marche que nous organisons le samedi 27 septembre
du siège du Medef à l’Elysée pour les salaires, les pensions, les retraites, les minima sociaux.
Tous nos efforts doivent désormais se concentrer sur la réussite de cette marche.
C’est vrai aussi de la bataille qui s’engage contre la privatisation de la Poste avec tous ses
enjeux sociaux, démocratiques et républicains qui en font une affaire d’intérêt général. Les
syndicats des postiers appellent tous à une journée de grève le 23 septembre. Dans le
même temps, les partis de gauche (Mouvement républicain, PCF, Parti radical de gauche,
PS) lancent ensemble une campagne de pétition en cohérence avec les initiatives prises par
les syndicats, le collectif de défense du service public et les associations d’élus contre la
privatisation de la Poste. Les forces syndicales, politiques, associatives ont également créé
un comité national pour un référendum sur cette question.
C’est vrai encore des questions de l’école (manif nationale des enseignants le 19 octobre),
de la santé avec le prochain débat au Parlement sur le projet de loi « hôpital, patients,
santé, territoire », du fichier Edvige (journée d’action le 16 octobre)… Les champs pour
faire grandir la riposte sont multiples.
Mais il importe, du même mouvement, de travailler à la construction d’une alternative
politique à gauche. Dans cet esprit, la groupe de liaison de la gauche réuni le 3 septembre
a retenu la proposition avancée par M. G. Buffet d’organiser un forum dans la première
quinzaine d’octobre sur le thème de l’alternative politique dans la nouvelle phase de la
mondialisation.
Riposte, construction de l’alternative, il en sera encore question dans nos débats au moment où
nous entrons dans la phase finale de préparation de notre 34ème Congrès.

Samedi 27 septembre à 15h,
Métro Ecole Militaire - Du Medef à l’Elysée
Marchons pour les salaires, les retraites, les
pensions, les minima sociaux.